Module 3 : Conservation préventive – Les intervenants

François BOYER

cap 2014-12-08 à 11.13.18François BOYER Après un bref passage au musée du Louvre (montage des expositions et installations des nouvelles salles pour le Grand Louvre), François BOYER a intégré le Service de restauration des musées de France (SRMF) en 1990 à la Régie des œuvres. Depuis 1997, il s’est consacré à la surveillance du climat des ateliers de restauration du SRMF à la petite écurie du Roi à Versailles avant d’intégrer le département Conservation préventive du C2RMF en 2005. Ses compétences se sont élargies aux traitements et à la prévention des infestations sur les différents sites du C2RMF. Il assure également des missions de conseil et d’expertise auprès des musées de France concernant la mesure et le traitement du climat mais également pour la prévention et le traitement des infestations. Il est sollicité régulièrement en tant que formateur dans ces différents domaines auprès des (futurs) professionnels des musées dans le cadre du CNFPT, de l’École du Louvre ou encore de la Direction générale des patrimoines.

Isabelle COLSON

cap 2014-12-08 à 11.12.33Isabelle COLSON Après des études en restauration des Biens culturels (Université de Paris I), Isabelle COLSON a intégré l’atelier de restauration du Service des sceaux des Archives nationales où, pendant 5 ans, elle a allié restauration et Conservation préventive. Depuis 2006, elle a intégré le département Conservation préventive du C2RMF. Elle assure des missions d’expertise sur le climat, les problématiques de polluants sur les œuvres ou encore des missions de conseils en Conservation préventive auprès des musées de France. En relation avec le service technique et la société de maintenance, elle est également chargée, sur le site de Flore, de la surveillance du climat des ateliers, de restauration du Pavillon de Flore.

Michel DUBUS

cap 2014-12-08 à 11.23.14Michel DUBUS, Ingénieur d’études, Département Conservation préventive, Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) La présentation se compose de trois parties : définition des « polluants », leur composition et leur action sur les matériaux. Les polluants sont des agents altérogènes qui peuvent provenir de l’extérieur ou de l’intérieur du musée, de l’activité humaine ou des matériaux de construction. Il y a différentes façons de classer ces polluants : selon leur origine, leur composition physico-chimique, leurs dimensions, leur impact sur la conservation des œuvres. Chaque polluant, selon sa composition, peut agir sur les différents types de matériaux qui composent les œuvres.

Elise EDOUMBA

cap 2014-12-09 à 18.58.08Elise EDOUMBA est conservateur du patrimoine et responsable du département Conservation préventive au Centre de recherche et de restauration des Musées de France (C2RMF) depuis 2011. Docteur en Anthropologie culturelle, elle a d’abord travaillé au Musée de l’Homme à Paris avant de rejoindre en 1998 le Muséum d’histoire Naturelle de La Rochelle en tant que responsable des collections archéologiques et ethnographiques extra-européennes et de la conservation préventive. Elle a participé au programme de rénovation de cette institution. Depuis 2010, elle est conservateur au département Conservation préventive du C2RMF.

Jean-Jacques EZRATI

cap 2014-12-08 à 11.18.31Jean-Jacques EZRATI Après une dizaine d’années passées dans le spectacle vivant dans le domaine de l’éclairage, à la demande de la direction des musées de France, Jean-Jacques EZRATI, rejoint son bureau technique comme éclairagiste conseil, puis rejoint le C2RMF où tout en continuant son expertise dans l’éclairage au sein du département de la conservation préventive, il prend en charge l’étude de la couleur sur les œuvres elles-mêmes pour le département recherche. Il est titulaire d’un master en didactique professionnelle ainsi que d’un master en conservation préventive.

Philippe GOERGEN

cap 2014-12-08 à 11.14.47Philippe GOERGEN est conservateur du patrimoine au sein du département restauration du Centre de recherche et de restauration des musées de France. Après avoir suivi une formation en ethnologie et en sciences du langage à l’Université de Strasbourg puis d’ethnologie et d’anthropologie sociale à l’EHESS, il est conseiller à l’ethnologie en Franche Comté pendant 4 ans puis conseiller ethnologie, musées et langues de France et conservateur des antiquités et des objets d’art pendant huit ans en DRAC Guyane. Conservateur au département conservation préventive et au département restauration depuis 2008 sur les domaines du patrimoine industriel et de l’histoire naturelle, il obtient son diplôme de conservation préventive en 2010. Il dirige un programme de recherche en archéologie industrielle sur le patrimoine colonial sucrier et rhumier. C’est dans ce cadre qu’il a essayé de comprendre le climat dans lequel évoluaient les collections, tant le mobilier industriel que les spécimens d’histoire naturelle.

Marie LAVANDIER

lavandierMarie LAVANDIER Biographie : Née en 1969, Conservateur général du patrimoine, Marie Lavandier dirige le centre de recherche et de restauration des musées de France depuis juillet 2010. Historienne d’art et anthropologue de formation universitaire, elle est ancienne élève de l’Ecole Nationale du patrimoine, promotion Hubert Robert. D’abord conservateur territorial du patrimoine, Marie Lavandier a mené de 1993 à 2006 une carrière de directeur de musées en collectivités locales, dirigeant le musée de Dreux puis créant pour le conseil général de la Corrèze le musée du président, fondé sur une approche historique, anthropologique et géopolitique des cadeaux protocolaires reçus par le chef de l’Etat, en a coordonné la construction, le lancement et l’extension (architecte Jean-Michel Wilmotte). Elle a ensuite rejoint l’établissement public du musée du Quai Branly, où elle a défini et piloté comme directeur-adjoint du patrimoine et des collections la politique de gestion physique et documentaire, de conservation et de restauration des collections, engagé les chantiers de mise en place des objets en réserves, défini et conduit le plan de récolement décennal et le plan d’évacuation des collections ; elle a réorganisé les équipes dédiées à la collection et imaginé et programmé la muséothèque, service original de mise à disposition sur rendez-vous des collections non exposées sous forme de consultations. Marie Lavandier s’est vu confier en 2010 la direction du C2RMF, service à compétence nationale du ministère de la culture et de la communication dans un contexte délicat pour l’établissement. Elle conduit avec ses équipes auprès du service des musées de France et de la direction générale des patrimoines une réflexion sur la politique nationale en termes de recherche patrimoniale et de conservation-restauration des collections des musées de France. Elle veille à l’inscription de l’évolution et de l’action du C2RMF dans ce cadre, mais aussi dans le paysage académique de la recherche scientifique française (le Centre a été impliqué dans cinq projets lauréats du grand emprunt) et à l’échelle internationale où le Centre reste une référence et un acteur de premier ordre. Elle est aujourd’hui notamment membre élu du conseil de l’ICCROM à Rome.

Cours:

Roch PAYET

cap 2014-12-08 à 11.24.32Roch PAYET est directeur des études du département des restaurateurs de l’Institut national du patrimoine (Inp) depuis décembre 2008. Diplômé de l’Institut Français de Restauration des Œuvres d’Art (IFROA) en 1982, il a développé durant vingt-cinq ans une activité de restaurateur de mobilier pour les musées et les monuments historiques notamment. Sa passion de l’enseignement l’a conduit à développer très tôt une pédagogie adaptée à la formation permanente des personnels de musée. Il est un des premiers restaurateurs du patrimoine à avoir développé une activité d’assistant à maîtrise d’ouvrage et de consultant en conservation préventive, en combinant notamment ses compétences techniques avec les acquis du Master en évaluation des organisations (EVAL) de l’Université de Provence. Spécialisé notamment en gestion des infestations, il a développé des automates de traçabilité pour les traitements anoxiques, en particulier lors du traitement des collections du musée de Grenoble en 2000 et 2001.

Régis PRÉVOT

cap 2014-12-08 à 11.11.16Régis PRÉVOT est restaurateur d’objets ethnographiques, titulaire du MASTER 1 Conservation – Restauration des Biens Culturels et du DESS en conservation préventive de l’université PARIS 1. A partir de 1991, il exerce des fonctions de restaurateur au sein du service Conservation Préventive et Restauration du Musée des Arts d’Afrique et d’Océanie dont il devient responsable en 1996 jusqu’à la fermeture du musée en février 2003. A partir de cette date il intègre le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France ou il assure : pour le Département Conservation Préventive des foncions de conseils ; et pour le Département Restauration il à en charge le suivi des collections ethnographiques.

Béatrice SARRAZIN

cap 2014-12-08 à 11.26.04Béatrice SARRAZIN est conservateur général du patrimoine, chef du département restauration du Centre de recherche et de restauration des musées de France depuis 2006. Auparavant, elle a été conservateur au musée des beaux-arts de Nantes, au service de restauration des musées de France et à l’Inspection générale des musées de France. Elle est codirectrice de la publication de l’ouvrage /La restauration des peintures et des sculptures. Connaissance et reconnaissance de l’œuvre/, Paris, Armand Colin, 2012, Pierre-Yves Kairis, Béatrice Sarrazin et François Trémolières.