Module 6 : Grands sites de France – Cours en ligne

Visionnez librement les 3 premières minutes
Inscrivez-vous
pour accéder à la totalité des formations.

Introduction et présentation du module

Les Grands Sites de France sont des paysages remarquables protégés. Ils font l’objet depuis plus de 30 ans d’une politique nationale associant l’Etat et les collectivités locales pour la préservation, la gestion et la mise en valeur de ces sites, reposant sur les principes de développement durable. L’intervention introduit à la notion de gestion intégrée, qui s’avère très appropriée pour la gestion de l’ensemble des sites patrimoniaux. Anne Vourc’h – Directrice du Réseau des Grands Sites de France

Les Grands Sites de France sont des paysages remarquables protégés. Ils font l'objet depuis plus de 30 ans d'une politique nationale associant l'Etat et les collectivités locales pour la préservation, la gestion et la mise en valeur de ces sites, reposant sur les principes de développement durable. L'intervention introduit à la notion de gestion intégrée, qui s'avère très appropriée pour la gestion de l'ensemble des sites patrimoniaux.

1. Origines et architecture de la politique de préservation, de gestion et de mise en valeur des paysages remarquables

L’intervention présente la politique nationale des Grands Sites de France, ses objectifs, les conditions de sa mise en œuvre, ses évolutions récentes et ses résultats. Elle aborde la spécificité de cette politique en faveur des paysages remarquables et l’articulation des différents outils : le classement, l’élaboration des programmes d’action en faveur de la réhabilitation des sites et le label Grand Site de France, délivré par l’Etat qui vient reconnaître l’excellence de la gestion des sites, dans une optique de développement durable. L’ensemble du dispositif repose sur un partenariat étroit entre l’Etat et les collectivités locales qui sont au cœur de la gestion de ces sites. Elle met l’accent sur les conditions à réunir pour une bonne articulation entre protection et projets territoriaux intégrés, engageant collectivités locales et Etat.

L'intervention présente la politique nationale des Grands Sites de France, ses objectifs, les conditions de sa mise en œuvre, ses évolutions récentes et ses résultats. Elle aborde la spécificité de cette politique en faveur des paysages remarquables et l'articulation des différents outils : le classement, l'élaboration des programmes d'action en faveur de la réhabilitation des sites et le label Grand Site de France, délivré par l'Etat qui vient reconnaître l'excellence de la gestion des sites, dans une optique de développement durable. L'ensemble du dispositif repose sur un partenariat étroit entre l'Etat et les collectivités locales qui sont au cœur de la gestion de ces sites. Elle met l'accent sur les conditions à réunir pour une bonne articulation entre protection et projets territoriaux intégrés, engageant collectivités locales et Etat.

2. Bibracte, une expérience de gestion intégrée à l’échelle d’un site archéologique et naturel

En plein cœur du Morvan, territoire rural de Bourgogne, Bibracte est un site archéologique majeur pour l’âge du Fer européen et un site naturel apprécié pour la beauté de ses paysages et de sa forêt centenaire. Labellisé Grand Site de France en 2007, cet ensemble est géré par un Etablissement public de coopération culturelle (EPCC). En mobilisant des compétences diversifiées, l’EPCC travaille au quotidien à concilier les enjeux d’une recherche scientifique ambitieuse, le maintien d’un cadre naturel de qualité, la conservation et la transmission d’un patrimoine archéologique difficile à appréhender, l’accueil d’un public diversifié et la participation à l’animation et à l’attractivité d’un territoire.

En plein cœur du Morvan, territoire rural de Bourgogne, Bibracte est un site archéologique majeur pour l’âge du Fer européen et un site naturel apprécié pour la beauté de ses paysages et de sa forêt centenaire. Labellisé Grand Site de France en 2007, cet ensemble est géré par un Etablissement public de coopération culturelle (EPCC). En mobilisant des compétences diversifiées, l’EPCC travaille au quotidien à concilier les enjeux d’une recherche scientifique ambitieuse, le maintien d’un cadre naturel de qualité, la conservation et la transmission d’un patrimoine archéologique difficile à appréhender, l’accueil d’un public diversifié et la participation à l’animation et à l’attractivité d’un territoire.

3. La protection et la gestion durable d’un paysage culturel comme fondement d’un projet de territoire

Situé dans un contexte de forte pression urbaine (agglomération d’Aix-Marseille) le Grand Site Sainte-Victoire est un paysage remarquable très vaste recouvrant 35 000 ha. Il s’agit du plus grand espace boisé du département, à forte valeur en terme de biodiversité. Ce paysage, est connu dans le monde entier grâce aux œuvres du peintre Paul Cézanne. C’est aussi un espace de respiration et d’activités de nature pour les habitants de l’agglomération, ce qui demande une gestion veillant à la conciliation d’usages multiples. Afin de structurer la gouvernance d’un site patrimonial d’une telle envergure et à la biodiversité fragile, plusieurs outils de gouvernance et d’aménagement sont mobilisés par les collectivités territoriales regroupées dans un organisme unique de gestion du Grand Site de France labellisé en 2004.

Situé dans un contexte de forte pression urbaine (agglomération d'Aix-Marseille) le Grand Site Sainte-Victoire est un paysage remarquable très vaste recouvrant 35 000 ha. Il s'agit du plus grand espace boisé du département, à forte valeur en terme de biodiversité. Ce paysage, est connu dans le monde entier grâce aux œuvres du peintre Paul Cézanne. C'est aussi un espace de respiration et d'activités de nature pour les habitants de l'agglomération, ce qui demande une gestion veillant à la conciliation d'usages multiples. Afin de structurer la gouvernance d'un site patrimonial d'une telle envergure et à la biodiversité fragile, plusieurs outils de gouvernance et d'aménagement sont mobilisés par les collectivités territoriales regroupées dans un organisme unique de gestion du Grand Site de France labellisé en 2004.

4. La mise en valeur d’un paysage remarquable, facteur de redynamisation économique d’un territoire rural

Le Grand Site du Puy Mary-Volcan du Cantal est un paysage remarquable situé au cœur du plus grand volcan d’Europe. Le site allie des caractéristiques naturelles et géologiques de première importance, avec une activité agropastorale essentielle à la gestion des paysages. Protégé par un classement de 8535 ha de crêtes et sommets en 1985, le Puy Mary doit néanmoins faire face à la fois à des problématiques de surfréquentation touristique, avec une moyenne de 500 000 visiteurs par an, et à des problématiques de désertification d’un territoire en difficulté économique. Sur la base d’un travail de concertation très important, la démarche qui a abouti à l’obtention du label Grand Site de France a permis une appropriation locale de la valeur du site protégé devenu porteur d’une dynamique économique durable. L’organisme de gestion du Grand Site assure à la fois la maîtrise d’œuvre des travaux de restauration paysagère du site, les actions de développement d’une nouvelle offre touristique sur le massif, la valorisation des productions locales, et les actions de pédagogie et d’interprétation.

Le Grand Site du Puy Mary-Volcan du Cantal est un paysage remarquable situé au cœur du plus grand volcan d'Europe. Le site allie des caractéristiques naturelles et géologiques de première importance, avec une activité agropastorale essentielle à la gestion des paysages. Protégé par un classement de 8535 ha de crêtes et sommets en 1985, le Puy Mary doit néanmoins faire face à la fois à des problématiques de surfréquentation touristique, avec une moyenne de 500 000 visiteurs par an, et à des problématiques de désertification d'un territoire en difficulté économique. Sur la base d'un travail de concertation très important, la démarche qui a abouti à l'obtention du label Grand Site de France a permis une appropriation locale de la valeur du site protégé devenu porteur d'une dynamique économique durable. L'organisme de gestion du Grand Site assure à la fois la maîtrise d'œuvre des travaux de restauration paysagère du site, les actions de développement d'une nouvelle offre touristique sur le massif, la valorisation des productions locales, et les actions de pédagogie et d'interprétation.

5. Réorienter le modèle de développement touristique d’un site patrimonial fondé sur le caractère des lieux et un tourisme durable

A l’est du Parc naturel régional du Marais poitevin, seconde zone humide de France, le Grand Site de France s’étend sur 24 communes – près de 50 000 hectares – et se caractérise par un paysage exceptionnel et protégé. Ce paysage remarquable, façonné par les hommes au fil des siècles, est un territoire peuplé et attractif, dont l’économie repose sur l’agriculture et le tourisme. Il y a 20 ans, le Marais poitevin était surtout un lieu d’excursion courte, avec une fréquentation concentrée dans l’espace et dans le temps. Au terme d’une importante action publique de reconquête du paysage et du patrimoine lié à l’eau, le tourisme s’est profondément modifié, pour devenir plus durable et plus respectueux de l’environnement et des habitants. Actuellement 500 000 visiteurs le découvrent chaque année, dont 70% de séjournants et 30% d’excursionnistes, répartis de manière équilibrée au départ de différents villages. Cette stratégie de développement local reposant sur le paysage et le patrimoine a été menée conjointement par l’Etat, les collectivités locales rassemblées dans le Parc naturel régional et la mise en réseau des acteurs publics et privés.

A l'est du Parc naturel régional du Marais poitevin, seconde zone humide de France, le Grand Site de France s'étend sur 24 communes - près de 50 000 hectares - et se caractérise par un paysage exceptionnel et protégé. Ce paysage remarquable, façonné par les hommes au fil des siècles, est un territoire peuplé et attractif, dont l'économie repose sur l'agriculture et le tourisme. Il y a 20 ans, le Marais poitevin était surtout un lieu d'excursion courte, avec une fréquentation concentrée dans l'espace et dans le temps. Au terme d'une importante action publique de reconquête du paysage et du patrimoine lié à l'eau, le tourisme s'est profondément modifié, pour devenir plus durable et plus respectueux de l'environnement et des habitants. Actuellement 500 000 visiteurs le découvrent chaque année, dont 70% de séjournants et 30% d'excursionnistes, répartis de manière équilibrée au départ de différents villages. Cette stratégie de développement local reposant sur le paysage et le patrimoine a été menée conjointement par l'Etat, les collectivités locales rassemblées dans le Parc naturel régional et la mise en réseau des acteurs publics et privés.

6. Le travail en réseau, en France et à l’international

Le Réseau des Grands Sites de France est l’outil dont se sont dotées les collectivités locales gestionnaires de Grands Sites de France. Il coordonne et anime le travail collectif des organismes gestionnaires des sites en favorisant l’échange d’expérience, la formation, et l’accompagnement des membres vers le label Grand Site de France. Il travail en étroite coordination avec l’Etat, responsable de la protection des sites. L’intervention témoigne des conditions de la création du réseau, de ses activités, de ses outils et de son rôle dans la co-construction de la politique des Grands Sites de France. Elle témoigne aussi de l’apport du fonctionnement en réseau, qui tend d’ailleurs à se développer dans le champ du patrimoine, en France et à l’étranger.

Le Réseau des Grands Sites de France est l'outil dont se sont dotées les collectivités locales gestionnaires de Grands Sites de France. Il coordonne et anime le travail collectif des organismes gestionnaires des sites en favorisant l'échange d'expérience, la formation, et l'accompagnement des membres vers le label Grand Site de France. Il travail en étroite coordination avec l'Etat, responsable de la protection des sites. L'intervention témoigne des conditions de la création du réseau, de ses activités, de ses outils et de son rôle dans la co-construction de la politique des Grands Sites de France. Elle témoigne aussi de l'apport du fonctionnement en réseau, qui tend d'ailleurs à se développer dans le champ du patrimoine, en France et à l'étranger.

7. Conclusion du module : des compétences et des métiers pour la gestion durable des sites patrimoniaux

La gestion intégrée et durable des sites patrimoniaux s’accompagne d’un élargissement de la gamme des compétences et des métiers nécessaires pour la gestion des sites. Un « référentiel des métiers », véritable panorama des métiers de la gestion locale des sites patrimoniaux et outil opérationnel, est mis à disposition des structures de gestionnaires. L’intervention présente le référentiel et son mode d’emploi. Elle souligne également les points de vigilance pour une gestion durable des paysages remarquables dans un contexte de pression croissante sur les sites patrimoniaux.

La gestion intégrée et durable des sites patrimoniaux s'accompagne d'un élargissement de la gamme des compétences et des métiers nécessaires pour la gestion des sites. Un "référentiel des métiers", véritable panorama des métiers de la gestion locale des sites patrimoniaux et outil opérationnel, est mis à disposition des structures de gestionnaires. L'intervention présente le référentiel et son mode d'emploi. Elle souligne également les points de vigilance pour une gestion durable des paysages remarquables dans un contexte de pression croissante sur les sites patrimoniaux.