2. Le rôle du ministère de la culture et de la communication dans le domaine de l’archéologie

Marc DROUET |

Marc Drouet, Sous-directeur de l’archéologie, Direction générale des patrimoines Qu’il s’agisse indifféremment d’archéologie préventive ou d’archéologie programmée, le rôle du ministère de la culture en matière d’archéologie apparaît clair même s’il ne semblait pas évident pour ce département ministériel de se retrouver en charge d’une discipline scientifique : il s’agit au niveau central de concevoir les politiques d’inventaire, d’étude, de protection, de conservation et de transmission du patrimoine archéologique par l’élaboration et le suivi de la mise en œuvre des dispositions législatives et réglementaires relatives à la protection du patrimoine archéologique. Et au niveau déconcentré, de réaliser la carte archéologique nationale, d’émettre les prescriptions en matière d’archéologie préventive, d’autoriser les fouilles programmées et d’en assurer le contrôle scientifique et technique avec l’appui des instances scientifiques

0% played



Marc DROUET

Marc DROUET, ancien élève de l’ENA (Promotion René Char), est administrateur général. Il a occupé différentes fonctions tant en administration centrale qu’au niveau déconcentré de l’Etat pour le compte de plusieurs départements ministériels (Intérieur, finances, écologie et culture) et il assure depuis janvier 2010 les fonctions de sous directeur de l’archéologie au sein de la Direction gsénérale des Patrimoines (DGP) au Ministère de la culture et de la communication.

Posted in Archéologie française, Formation.