6 L’action juridique et opérationnelle de l’UNESCO dans la lutte contre le trafic illicite de biens culturels

Edouard PLANCHE, spécialiste du programme de la section musées et objets culturels, UNESCO L’UNESCO s’attache depuis plus de 60 ans, en vertu de son mandat, à développer un ensemble de règles juridiques et de standard internationaux pour la protection du patrimoine sous toutes ses formes, matérielles et immatérielles, dans tous les contextes, conflit armé, paix, mondialisation accélérée. Responsable en particulier de la lutte contre le trafic des biens culturels (vol et exportation illicite), elle assure la mise en œuvre de tous ses États membres de la Convention de 1970, un instrument juridique pionnier en la matière. Complétée en 1995 par la Convention d’ UNIDROIT, et appuyée sur l’expertise d’ INTERPOL, de l’Organisation internationale des douanes, de l’ UNODC et de l’ ICOM, elle permet à la Communauté internationale d’apporter une réponse complète à un phénomène qui est global et qui touche à l’identité même des peuples.

 

Edouard PLANCHE |

Edouard PLANCHE, spécialiste du programme de la section musées et objets culturels, UNESCO L’UNESCO s’attache depuis plus de 60 ans, en vertu de son mandat, à développer un ensemble de règles juridiques et de standard internationaux pour la protection du patrimoine sous toutes ses formes, matérielles et immatérielles, dans tous les contextes, conflit armé, paix, mondialisation accélérée. Responsable en particulier de la lutte contre le trafic des biens culturels (vol et exportation illicite), elle assure la mise en œuvre de tous ses États membres de la Convention de 1970, un instrument juridique pionnier en la matière. Complétée en 1995 par la Convention d’ UNIDROIT, et appuyée sur l’expertise d’ INTERPOL, de l’Organisation internationale des douanes, de l’ UNODC et de l’ ICOM, elle permet à la Communauté internationale d’apporter une réponse complète à un phénomène qui est global et qui touche à l’identité même des peuples.

Edouard PLANCHE

Edouard PLANCHE est diplômé en droit international public et histoire de l’art des Universités d’Aix-Marseille II et III (France) et d’Exeter (GB) et spécialisé dans la protection juridique du patrimoine culturel. Après avoir travaillé en tant que juriste-assistant de cours pour l’Organisation internationale de droit du développement (IDLO, Italie), il intègre en 1998 le Secteur de la Culture de l’UNESCO où il contribue aux travaux d’élaboration des Conventions sur la protection du patrimoine culturel subaquatique (2001), pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (2003) et sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005). Depuis 2007, il est en charge du programme de lutte contre le trafic illicite de biens culturels et en faveur de leur restitution (Convention de 1970 concernant la lutte contre le trafic illicite de biens culturels).

Posted in Formation, Trafic illicite.