8. L’art paléolithique : de l’analyse à l’interprétation

Geneviève PINÇON |
Geneviève Pinçon, Chef du bureau de l’élaboration et de l’utilisation des inventaires archéologiques, Sous-direction de l’archéologie , Direction générale des patrimoines Après une présentation de l’art paléolithique sous ses différents aspects, mobilier ou pariétal et leurs qualités respectives en matière de datation, de représentations, de techniques, nous aborderons avec le regard du chercheur un cas concret, celui du grand abri sous-roche du Roc-aux-Sorciers à Angles-sur-l’Anglin (Vienne, France), sculpté il y a 15.000 ans. Seront abordés successivement sa découverte puis son analyse à l’aide de différents outils à notre disposition, puis l’interprétation qui peut en être faite à partir de cet état de connaissance.
0% played



Geneviève PINÇON

Directrice du Centre national de Préhistoire, service de l’État en charge notamment des grottes et abris ornés pour le ministère de la culture et de la communication, Geneviève Pinçon est spécialiste de la Préhistoire et de l’utilisation des nouvelles technologies dans l’analyse de l’art pariétal, dans le partage des connaissances et la valorisation des patrimoines. Archéologue, elle est également membre de l’UMR 5608 T.R.A.C.E.S (Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés) à Toulouse et chargée d’études au Musée d’archéologie nationale. Responsable scientifique des recherches conduites sur le site magdalénien du Roc-aux-Sorciers (Vienne), elle pilote plusieurs projets d’application de la 3D dans l’analyse de l’art pariétal et a accompagné les élus dans la réalisation de centre d’interprétation. Auteur de nombreux articles, elle est également membre de plusieurs comités scientifiques dont celui ayant accompagné la réalisation de la reproduction de la grotte Chauvet Pont-d’Arc.
Geneviève Pinçon est aussi spécialiste de l’information géographique, membre du CNIG, elle a coordonné la conception et la mise en œuvre de l’Atlas des patrimoines au ministère de la culture et de la communication et a également eu en charge la coorination de la carte archéologique nationale. Ses travaux l’amènent régulièrement à collaborer au niveau national et international où les enjeux de l’archéologie apportent des références et des ressources pour la société d’aujourd’hui, ceci dans un contexte prenant en compte régulièrement les questions environnementales indissociables de l’étude et de la conservation des grottes ornées.

Posted in Archéologie française, Formation.