De l’inventaire cartographique au paysage Angkorien

Christophe Pottier |

Au-delà de ses temples monumentaux bien connus, le site d'Angkor présente un ensemble complexe de temples moins spectaculaires mais étroitement associés à un tissu dense de vestiges archéologiques qui témoignent des installations humaines, des aménagements hydrauliques, des réseaux viaires et des exploitations agraires qui s'y sont accumulés sur près d'un millénaire et sur plus de 1000km2. La présentation rappellera comment la compréhension du paysage archéologique Angkorien s'est développée depuis plus d'un siècle au fil de l'affinement de la vision de l'aménagement territorial et urbain, de l'avancement des travaux d'inventaires et de l'évolution des techniques cartographiques.


ក្រៅ​ពី​ប្រាសាទ​ធំៗ​ដែល​គេ​ស្គាល់​ច្បាស់​ហើយ​នោះ រមណីយដ្ឋាន​អង្គរ​ក៏​នៅ​មាន​ប្រាសាទ​តូចៗ​ផ្សេង​ទៀត​ដែល​មិន​សូវ​អស្ចារ្យ​ ប៉ុន្តែ​បង្កប់​ទៅ​ដោយ​សំណល់​បុរាណ​វិទ្យា​ដ៏​សម្បូរ​បែប​ ដែល​ជា​សក្ខីភាព​បង្ហាញ​ពី​វត្តមាន​នៃ​ការ​តាំង​ទី​របស់​មនុស្ស ការ​រៀបចំ​ប្រព័ន្ធ​ធារាសាស្ត្រ ប្រព័ន្ធ​ផ្លូវ​ថ្នល់ និង​ការ​ធ្វើ​ស្រែ​ចម្ការ​នៅ​ទី​នោះ​រាប់​ពាន់​ឆ្នាំ​ ក្នុង​ផ្ទៃដី​ជាង​១០០០​គីឡូម៉ែត្រ​ក្រឡា។ បទ​បង្ហាញរបស់​លោក​នឹង​រំលឹក​ឱ្យ​ឃើញ​​ថា​តើ​ទេសភាព​បុរាណ​វិទ្យា​អង្គរ​ត្រូវ​បាន​គេ​ស្វែង​យល់​យ៉ាង​ដូច​ម្ដេច​អស់​រយៈពេល​ជាង​មួយ​សតវត្សរ៍​កន្លង​មក​នេះ តាមរយៈ​ការ​សំលៀង​ចក្ខុវិស័យ​លើ​ការ​រៀបចំ​ដែន​ដី និង​ការ​រៀបចំ​ក្រុង លើ​វឌ្ឍនភាព​នៃ​ការងារ​ធ្វើ​បញ្ជី​សារពើភណ្ឌ និង​ការ​វិវឌ្ឍ​នៃ​បច្ចេកទេស​ធ្វើ​ផែន​ទី។

0% played



Question de Christophe Pottier sur le module Cambodge .

Christophe Pottier

Architecte et archéologue, Christophe Pottier est maître de conférences à l’Ecole Française d’Extrême-Orient (EFEO). Après cinq années de formation en Inde et en Thaïlande, Christophe Pottier est affecté en juillet 1992 à Angkor dans le but de refonder le centre de l’EFEO qu’il dirige pendant dix sept ans. Il apporte assistance à la Conservation d’Angkor puis réouvre en 1993 le premier chantier de restauration aux Terrasses Royales, au cœur de la ville d’Angkor Thom. Il y forme la première équipe de techniciens et d’ouvriers qui contribuent en 1995 à la reprise de la restauration du Baphuon. En parallèle à ces chantiers et dans le sillage de ses études architecturales, il contribue à l’élaboration du plan de zonage de protection d’Angkor et engage des recherches archéologiques sur le territoire angkorien. Il soutient en 1999 un doctorat en archéologie qui s’appuie sur l’élaboration d’une nouvelle carte archéologique de la région d’Angkor, qui transforme la compréhension de l’organisation résidentielle et sociale de l’ancienne capitale et contribue à redéfinir le débat sur les études urbaines et hydrauliques à Angkor. Depuis 2000, il dirige la Mission archéologique franco-cambodgienne sur la région d’Angkor (Mafkata) et est co-directeur du Greater Angkor Project avec l’APSARA et l’Université de Sydney où il a été chercheur invité en 2010 et 2011. Depuis, Christophe Pottier a été responsable du centre de l’EFEO à Bangkok jusqu’en 2016. 

Posted in Cambodge Ressource documentaire, Cambodge, Formation continue à distance, Formation.