La Grande Europe du Patrimoine Culturel : Vue & Vécue par la Société Civile

Sneška QUAEDVLIEG-MIHAILOVIĆ |

Europa Nostra est aujourd’hui reconnue comme la fédération pan-européenne la plus représentative de la société civile européenne engagée pour la sauvegarde et la promotion de notre patrimoine culturel commun. Sa mission principale est de faire entendre la Voix de la société civile auprès des décideurs politiques européens par le biais de plusieurs activités de lobbying politique, de networking & capacity building, mais aussi par des programmes phares comme les Prix européens du patrimoine / Prix Europa Nostra et le programme des « 7 Merveilles d’Europe en péril ».

Le Conseil de l’Europe a joué un rôle précurseur en favorisant largement l’implication de la société civile dans l’élaboration de ses politiques dès les années 1950. Dès sa naissance dans les locaux du Conseil de l’Europe à Paris en 1963, Europa Nostra a immédiatement coopéré avec le Conseil de l’Europe et obtenu un statut consultatif formel. Suite à des impulsions importantes dans les années 1970-80, telles que l’Année européenne du patrimoine architectural en 1975, la création du Concours Europa Nostra en 1978 et le lancement des Journées européennes du patrimoine en 1985, Europa Nostra a continué son développement et entretenu des relations solides avec le Conseil de l’Europe. Aujourd’hui encore, Europa Nostra soutien des initiatives importantes et prometteuses telles la Stratégie pour le patrimoine culturel en Europe au XXIe siècle ainsi que la création d’un Observatoire de l’enseignement de l’histoire en Europe dans le cadre de la Présidence française du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe (2019).

Le rôle de la société civile au sein du Conseil de l’Europe

0% played



Sneška QUAEDVLIEG-MIHAILOVIĆ

Sneška Quaedvlieg-Mihailović (1963) travaille pour Europa Nostra depuis plus de 25 ans. En 2000, elle a été nommée Secrétaire générale. À ce titre, elle travaille en étroite collaboration avec les Institutions de l’UE, le Conseil de l’Europe, l’ONU, l’UNESCO et d’autres organismes gouvernementaux et non gouvernementaux aux niveaux international et européen dans le domaine du patrimoine. Depuis la création de l’Alliance européenne du patrimoine 3.3. en 2011, elle coordonne cette plateforme informelle de réseaux européens et internationaux actifs dans le domaine plus large du patrimoine. Elle a joué un rôle de premier plan dans la promotion de l’Année européenne du patrimoine culturel (EYCH) 2018 et a activement contribué au comité des parties prenantes EYCH. Elle intervient régulièrement lors de conférences et réunions européennes sur le patrimoine culturel et est l’auteur de nombreux articles sur l’Europe et le patrimoine culturel (dernièrement, elle a contribué à l’édition spéciale de « Cartaditalia » consacrée à l’Année européenne du patrimoine culturel). Elle a également contribué à la préparation du rapport européen « Le patrimoine culturel compte pour l’Europe » (2015).  

Sneška Quaedvlieg-Mihailović a obtenu un diplôme en droit international à Belgrade (ex-Yougoslavie) et en droit et politique européens à Nancy (France). Avant de rejoindre Europa Nostra, elle a travaillé pour les Institutions européennes à Bruxelles, puis pour la délégation de la Commission européenne à Belgrade. En 1991, elle a été l’une des fondatrices et la première Secrétaire générale du Mouvement européen en Yougoslavie.

Posted in Construction de l’Europe.