Module 10 : Les jardins : un patrimoine à conserver et à valoriser – Cours en ligne

Visionnez librement les 3 premières minutes
Inscrivez-vous
pour accéder à la totalité des formations.

La gestion de l’arbre dans les sites patrimoniaux

Conserver et entretenir des arbres c’est gérer du patrimoine vivant. Différents éléments permettent d’aborder ces questions : le sol, la conservation des sols, les distances de plantation, la conduite et la taille des arbres ainsi que le choix des essences.

Conserver et entretenir des arbres c’est gérer du patrimoine vivant. Différents éléments permettent d’aborder ces questions : le sol, la conservation des sols, les distances de plantation, la conduite et la taille des arbres ainsi que le choix des essences.

La réhabilitation des friches urbaines

Pour mener à bien la réhabilitation d’un site à l’abandon, ou friche, différents étapes sont nécessaires. Seront développés dans cette intervention la programmation, les études et les documents préliminaires, les diagnostics et les différents partis d’intervention ainsi que le projet.

Le potager-fruitier du Château de La Roche-Guyon, écologie et insertion sociale

Conforté par le Duc Alexandre de La Rochefoucauld à partir de 1736 sur l’emplacement d’un premier jardin, le dessin géométrique du potager-fruitier du Château de La Roche-Guyon illustrait le mouvement physiocratique du Siècle des Lumières et célébrait production vivrière et acclimatations. Transformé au XIXe siècle il est abandonné à la fin des années 1960. Restitué en 2004 à partir des tracés réguliers d’un plan de 1741, il fait aujourd’hui l’objet d’approches culturales tournées vers l’avenir, en lien avec la nature, conjuguant écologie, insertion social et patrimoine. Aucun traitement à base de chimie de synthèse n’est pratiqué. La vie du sol concentre toute l'attention de l’équipe de jardinier(e)s - dont une équipe de salarié(e)s en insertion - afin d’obtenir et d’entretenir un substrat idéal pour les cultures. Différentes techniques basées sur l’observation et la compréhension de la nature sont mises en œuvre. Les expériences culturales sont partagées avec le public lors de visites guidées, de rencontres ou d’ateliers pédagogiques. Légumes et fruits du jardin, frais ou transformés, sont certifiés en Agriculture Biologique, ils sont en vente à la boutique du château.

Intervenir sur un jardin historique – 2 – Parti d’intervention

Intervenir sur un jardin historique est tout d’abord un travail de confrontation des sources (archivistiques, iconographiques et littéraires) et du terrain. Le jardin étant un patrimoine vivant, aucun parti de restauration pré-établi ne peut être appliqué. Chaque projet est le fruit de la compréhension de son histoire, de son site et de ses usages passés et futurs.

Intervenir sur un jardin historique – 1 – Analyse et le diagnostic

Intervenir sur un jardin historique est tout d’abord un travail de confrontation des sources (archivistiques, iconographiques et littéraires) et du terrain. Le jardin étant un patrimoine vivant, aucun parti de restauration pré-établi ne peut être appliqué. Chaque projet est le fruit de la compréhension de son histoire, de son site et de ses usages passés et futurs.

L’archélogie des jardins

Champ de recherche naissant de l’archéologie, l’archéologie de jardins met en œuvre des méthodes très spécifiques, allant de la micro-analyse des sédiments à la palynologie et la carpologie ou l’ethnobotanique mais aussi vers une compréhension plus globale des contextes topographiques, hydrologiques, symboliques et historiques qui ont vu naître ces espaces de nature aménagés par l’homme. Réaliser des fouilles sur un jardin historique permet, en outre, de comprendre son histoire pour envisager une future restauration du lieu.

La politique en faveur des jardins au ministère de la culture

Le ministère de la culture et de la communication développe une politique en faveur des parcs et jardins. Ses missions sont l’étude et la connaissance (inventaires, bases documentaires, etc.), la protection, la restauration, l’entretien et le plan de gestion, la formation vers différents publics, la valorisation (label Jardin remarquable) et la sensibilisation (Rendez-vous aux jardins, Adoptez un jardin) ainsi que la mise à disposition d’une documentation spécifique (thésaurus, bibliographies, archives, etc.).

Le voyage des plantes

En provenance des divers continents, la grande majorité des végétaux qui forme l’ossature et l’intérêt esthétique de nos parcs et jardins, fut introduite au cours des siècles. Arbres, arbustes, plantes herbacées exotiques – qui viennent d’ailleurs- sont employés au gré des modes et des styles. Après un rapide survol des voyages des plantes au cours des millénaires, sont abordées les techniques mises en place à compter du XVIIe siècle pour introduire par voie maritime, plantes vivantes et graines. Pour finir sont succinctement évoqués les changements de perception des végétaux depuis la fin du XXe siècle.

Conservation des parcs et jardins

Le jardin, espace généralement enclos, organise un matériau vivant donc périssable et renouvelable. Si conserver un jardin, système vivant évolutif et fragile, c'est gérer le temps, c'est aussi choisir, entre respect du patrimoine et liberté de création. Dans la vie d’un jardin, se posera la question de l’intervention. Toute intervention, que ce soit un entretien courant, une restauration ou la mise en place d’un plan de gestion, devra s’appuyer sur un diagnostic scientifique et technique du jardin.