Module 9 : Le patrimoine mondial de l’UNESCO et l’élaboration d’une candidature à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial, Convention de 1972 – Cours en ligne

Visionnez librement les 3 premières minutes
Inscrivez-vous
pour accéder à la totalité des formations.

Elaboration d’une candidature à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial (Convention de 1972)

La Convention sur la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, adopté par l’UNESCO en 1972 encourage l’identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde, considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité.

La Convention encourage les États à préserver le patrimoine culturel et naturel situé sur leur territoire en instituant des systèmes et des politiques d’identification, protection, conservation et de mise en valeur. Elle développe la notion de patrimoine universel. « Universel » car la connaissance de son histoire intéresse la communauté internationale tout entière, et considère que la communauté internationale tout entière en est redevable. Elle institue une Liste du patrimoine mondial, sur laquelle sont inscrits chaque année des biens considérés comme de valeur universelle exceptionnelle (VUE), et qui représentent aujourd’hui la diversité des cultures et de la biodiversité dans le monde. 

L’élaboration d’une candidature oblige à démontrer cette valeur universelle exceptionnelle et à mettre en place de nombreux outils de protection et de gestion du site et d'aménagement du territoire afin de protéger cette VUE. Le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO est très vigilant sur ces aspects et a eu, dans la dernière décennie, des exigences croissantes à cet égard.

Au 1er septembre 2020, la Liste du patrimoine mondial compte 1121 biens dont 869 biens culturels, 213 naturels et 39 mixtes répartis dans 167 États parties. Dont 39 transfrontaliers et 53 en péril. La France en a 45 (39 biens culturels, 5 biens naturels et 1 mixte).

Elaboration d’une candidature à l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial (Convention de 1972)

 

Bruno Favel
Chef du Département des affaires européennes et internationales, Direction générale des patrimoines, Ministère de la culture et de la communication Présentation de l’action européenne et internationale de la Direction générale des patrimoines