le ZEMP, Zonage et réglementation dans le Parc d’Angkor

Philippe Delanghe |

En 1991, l'année des « Accords de la Paix » au Cambodge, Sa Majesté Feu Le Roi Norodom Sihanouk, lance un appel auprès du Directeur Général de l'UNESCO, M. Federico Major, pour la sauvegarde du Site Archéologique d'Angkor. Cet appel a été le départ d'une action internationale, qui a d'abord conduit à une inscription sur la Liste du Patrimoine Mondial en Péril et la Liste du Patrimoine Mondial en 1992.

Une des recommendations du Comité du Patrimoine Mondial est : Etablissement de limites permanentes basées sur le projet du PNUD (ZEMP).

ZEMP se traduit en « Zoning Environmental Management Plan (Zonage Environnemental et Plan Gestionnaire) » et le but est d'élaborer une base de données extensives en utilisant une nouvelle technologie de pointe de ce moment, le GIS (Geographical Information Systems).

Ce système ZEMP donnera lieux donc au zonage du Site d'Angkor, qui se traduit dans un document juridique, notamment le :

Décret royal portant sur le zonage et la gestion de la région Siem Reap/Angkor, du 28 mai 1994.

0% played



Question de Philippe Delanghe sur le module Cambodge .

Philippe Delanghe

Philippe Delanghe a un master en histoire/archéologie et un, en anthropologie de l’Université de Gand en Belgique. Après une expérience de fouilles archéologiques (1989-1992) à Pessinus en Turquie avec l’équipe de fouilles de l’Université de Gand, il rejoint le secrétariat de L’UNESCO au Bureau de l’UNESCO à Jakarta en Indonésie, en 1994. À Jakarta il est en charge du programme de la Culture où il dirige des projets sur les sites du Patrimoine Mondial, comme Borobudur et Prambanan et où il mene un relevé archéologique de sites d’art rupestre en Papouasie occidentale, aboutissant à une publication majeure intitulée : « Rock Art in West Papua » (UNESCO,2004).

En 2004 il rejoint le Bureau de l’UNESCO à Amman en Jordanie où il dirige des projets en tant que spécialiste dans le domaine de la culture pour l’Iraq et la Jordanie. Il est le co-auteur du livre : «The Destruction of Cultural Heritage in Iraq » , qui a été sélectionné pour le prestigieux prix « James R. Wiseman Book Award » de l’Institut Archéologie de l’Amérique (2011).

Depuis 2007, il est chef de l’Unité Culture au Bureau de l’UNESCO à Phnom Penh au Cambodge où il accompagne et conseille le Gouvernement Royal du Cambodge dans les domaines de la conservation, de la préservation et du développement des sites du Patrimoine Mondial d’Angkor, Preah Vihear et Sambor Prei Kuk.

Posted in Cambodge Le contexte réglementaire, Cambodge, Formation continue à distance, Formation.