Nouvelles approches des arts rupestres en Afrique

Frédérique Duquesnoy |

Les arts rupestres de l’Afrique sont connus depuis près de deux siècles mais leur apport à la connaissance des sociétés qui en sont les auteures reste insuffisant. Leur profusion, les difficultés du terrain et les problèmes structurels ont été et restent toujours des facteurs pénalisants, néanmoins les outils numériques et informatiques disponibles de nos jours permettent, lorsque leur usage est sous-tendu par des bases théoriques es et méthodologiques rigoureuses, de proposer une nouvelle approche des images rupestres, plus conforme à leur nature de données scientifiques.

0% played



Frédérique Duquesnoy

– Depuis décembre 2015:

Chercheuse associée au Laboratoire méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique (UMR 7269).

Responsable du projet d’archivage des iconothèques sahariennes pour le Centre National de Préhistoire (Ministère de la Culture).

Co-responsable du volet « Art rupestre » pour le projet NEOARABIA au Sultanat d’Oman (direction de Vincent Charpentier (INRAP)).

Vice-Présidente de l’Association des Amis de l’Art Rupestre Saharien, co-responsable de l’édition des Cahiers de l’AARS, revue annuelle.

– Décembre 2015: Doctorat en Archéologie soutenu à Aix Marseille Université, mention « Très honorable » avec félicitations du jury.

Titre de la thèse: « Apport des outils numériques et informatiques à l’étude des images rupestres du Sahara central. Exemple d’application aux peintures de Séfar (Tasīli-n-Ăjjer, Algérie). »

Posted in Arts rupestres, Formation.